Encourager les circuits courts et faire connaître les produits et les savoir faire de son territoire sont deux actions essentielles pour le Parc des Ballons des Vosges.

vachesglasborn_benoit_facchi

Sobre, agile, rustique, énergique et résistante, la vache vosgienne est parfaitement adaptée aux conditions difficiles des montagnes des Vosges. Très présente à la fin XIXème et début du XXème siècle, seules 3000 têtes subsistaient dans les années 1970. Grâce à la volonté d’éleveurs passionnés et au plan de relance de la race vosgienne, les effectifs atteignent aujourd’hui plus de 10 000 têtes. Cette race de caractère possède de solides atouts physiques. De taille moyenne, flancs noirs, dos et ventre blancs, on reconnaît la Vosgienne à sa robe plus ou moins mouchetée, irrégulière. Elle apprécie les fourrages diversifiés des prairies naturelles des vallées vosgiennes, mais peut se contenter des pâturages d’altitude plus pauvres, où la myrtille et la callune voisinent avec la fétuque rouge, la fine agrostide, l’arnica ou la pensée des Vosges. Les sols rocheux et escarpés ne font pas peur à cette grande marcheuse aux sabots solides et sûrs. Féconde, au vêlage facile, elle ne nécessite pas de grands frais vétérinaires, et est d’une indéniable longévité. C’est la vache idéale pour un compromis entre productivité et facilité d’élevage. Bonne laitière, la vache vosgienne  produit annuellement entre 3500 et 4500 kg de lait, un lait riche en matières protéiques et en matières grasses, reconnu pour son excellente qualité fromagère. Il correspond parfaitement aux besoins des éleveurs qui fabriquent le Munster Géromé.

La Vosgienne produit aussi une excellente viande, goûteuse, fine, persillée. Ses os fins et sa musculature en font une race reconnue et appréciée par les professionnels de la filière viande.

En savoir pluswww.racevosgienne.com

Voir les points de vente de produits collectifs fermiers (magasins paysans)