Le sud du massif des Vosges accueille des patrimoines naturels et culturels remarquables et offre des paysages emblématiques qui font son attractivité et lui confère son statut de Parc naturel régional. Partir à la découverte du Parc naturel régional des Ballons des Vosges, c’est aller à la rencontre de ces patrimoines et des hommes qui les font vivre.

rotenbach_3_PNRBV_Alix_Badre

Avec ses versants boisés, la grande crête forme les Hautes-Vosges.
Avec les vallées alsaciennes, lorraines et franc-comtoises, elle a motivé la création du Parc naturel régional des Ballons des Vosges en 1989. Le Plateau des Mille étangs, situé en Franche-Comté, en est la seconde grande richesse naturelle. Le massif recèle des milieux naturels rares, tels que les hautes-chaumes, les tourbières, les hêtraies-sapinières, les forêts collinéennes de chênes et de hêtres, les pelouses calcaires, les cours d’eau, les lacs et les étangs. Ces milieux très diversifiés abritent une faune et une flore emblématiques de notre massif : chouette de Tengmalm, lynx, faucon Pèlerin, œillet Superbe, canneberge, droséra ou encore l’arnica…

Les hauts sommets arrondis, appelés « ballons », font obstacles aux perturbations océaniques. Les hivers y sont froids et les étés frais. Les pluies sont importantes sur les crêtes avec parfois plus de 2 mètres d’eau par an. Ces conditions favorisent le développement du massif forestier, qui concerne les deux tiers du territoire du Parc. Plus bas, les prairies de fauche et les vergers, le vignoble et ses pelouses calcaires ceinturent ou sillonnent le manteau forestier.

Grâce aux musées et structures d’interprétation, ce territoire de moyenne montagne garde les traces d’une présence humaine ancienne. Car ces paysages ont été façonnés par la main de l’homme.