Architecture de la Reconstruction après la 2nde Guerre mondiale, un patrimoine pour le Parc ?

Le sud du massif vosgien a été durement touché par les combats de la Seconde Guerre mondiale. Sur les versants lorrain et alsacien du Parc, 40 communes sont concernées. En Franche-Comté, les destructions furent moins nombreuses et plus localisées. Ces démolitions ont généré «une architecture de la Reconstruction».

Le Parc porte un programme pluriannuel de valorisation de l’architecture de la Seconde Reconstruction, éléments bâtis reconstruits suite aux destructions dues à la Seconde Guerre mondiale.

A partir de 2012, le Parc naturel régional des Ballons des Vosges a proposé à trois communes, Ammerschwihr, Gérardmer et La Bresse de participer à un programme de recherche-actions intitulé «l’architecture de la Seconde reconstruction, un patrimoine pour le Parc ?» afin de s’interroger sur cet héritage. Comment le voit-on ? Comment y vit-on ? Comment pourrait-il évoluer ?

Enjeux pour le Parc

  • Identifier et faire connaître les caractéristiques de la 2 nde Reconstruction au moment de sa construction
  • Faire connaître les potentiels de modernité et la capacité de mutation par rapport aux enjeux d’aujourd’hui et de demain
  • Aller à la rencontre des habitants et des usagers pour recueillir leurs rapports à cette architecture, à cet urbanisme et à leur façon de vivre ensemble
  • Mobiliser des disciplines variées : sciences sociales, histoire de l’art, architecture, écriture et spectacle vivant…

Dans un second temps

  • Accompagner la mise en œuvre d’actions de gestion de ce bâti dans des communes volontaires
  • Favoriser la prise en compte de la parole des habitants afin d’enrichir les futurs projets

 

Un travail en 4 étapes

Automne – hiver 2014 : la mission de synthèse et l’enquête auprès des habitants et élus

Une mission de synthèse bibliographique a été confiée à Aline Toussaint, architecte-urbaniste et à Vanessa Varvenne, historienne de l’art pour porter un regard approfondi sur les 3 communes à partir des données bibliographiques existantes et dégager les récurrences et les spécificités. Parallèlement, une enquête a été menée, dans chaque commune, par Noël Barbe et Aurélie Dumain, chercheurs-ethnologues. Ils ont rencontré une centaine de personnes, adultes et enfants afin d’identifier les façons dont ces publics qualifient l’architecture de la Seconde Reconstruction. Leur analyse et synthèse présentent la capacité des habitants à « reconstruire » leur bâti et leurs rapports sociaux, il y a soixante-dix ans.

Printemps – automne 2015 : les restitutions

Des restitutions ont été programmées en avril et septembre 2015 à La Bresse, Ammerschwihr et Gérardmer réunissant une centaine de personnes et mobilisant de nouvelles communes, Bennwihr, Corcieux… Les échanges et débats ont également abordé la transmission de cette expérience du passé et comment celle-ci sert à vivre le présent et à construire l’avenir.

 Fin 2016, premier semestre 2017, mai 2018, les artistes sont entrés en scène !

A l’issue de ces missions et restitutions, le Parc, 5 communes, Ammerschwihr, Bennwihr, Corcieux, Gérardmer et La Bresse et de nouveaux partenaires culturels, l’Agence Culturelle Grand Est, Scènes et Territoires Grand Est et « l’Ethnopôle, réinventer les musées départementaux de Haute-Saône » ont missionné un collectif d’artistes pour « faire parler » ces territoires et produire collectivement une création de spectacle vivant. La compagnie les patries imaginaires a créé, dans la continuité de l’enquête ethnologique et de la synthèse bibliographique, la conférence – spectacle intitulée « Archi-reconstruite ». Ce fut l’occasion de restituer des paroles d’habitants, d’interpeller habitants et élus à l’avenir de ce bâti et de ces espaces publics et d’interroger les façons de vivre ensemble.

Les représentations se sont déroulées du 23 juin au 20 juillet 2017 dans chacune des 5 communes. 230 personnes ont assisté à cette création et a donné lieu à une belle couverture presse. Une captation vidéo a été réalisée par la compagnie lors de la représentation à La Bresse.

Ce spectacle était à nouveau programmé par la Communauté d’Agglomération et la Ville de Saint-Dié-des-Vosges dans le cadre de la nuit des musées au Musée Pierre Noël et dans les rues de Saint-Dié-des-Vosges, les 19 et 20 mai 2018 en préambule des Rencontres de Saint-Dié-des-Vosges « Architecture et urbanisme de la 2nde Reconstruction en France, protéger, valoriser, intervenir » du 22 au 24 mai 2018.

Automne 2021 : un programme de sensibilisation à la rénovation du bâti et à la requalification des espaces publics

Dans la continuité du partenariat engagé en 2018, le Parc naturel régional des Ballons des Vosges et la Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges ont collaboré pour développer un programme de sensibilisation à l’architecture de la Seconde Reconstruction sur un volet opérationnel.
7 rendez-vous ont été proposés pour découvrir des opérations de réhabilitation de bâtiments et ou d’espaces publics réalisées, en cours ou en devenir.
Au total, 230 personnes ont participé aux balades urbaines, visites guidées de bâtiments publics ou privés, témoignages d’élus, de professionnels, de techniciens, d’usagers, temps conviviaux (concert, projection de films, échanges et débats), verre de l’amitié…

Une opération multi partenariale depuis 2014

Le Parc naturel régional des Ballons des Vosges a engagé cette action en partenariat avec 10 communes : Ammerschwihr, Gérardmer, La Bresse puis Bennwihr et Corcieux et enfin avec Le Valtin, Saint-Dié-des-Vosges, Saint-Léonard, Saulcy-sur-Meurthe et Jeanménil ; l’association de la chapelle Notre-Dame des Chaumes ; les Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement du Haut-Rhin et des Vosges, le Service Inventaire et Patrimoines de la Région Grand Est, les Unités départementales de l’architecture et du patrimoine du Haut-Rhin et des Vosges, d’autres acteurs culturels, l’Agence Culturelle Grand Est, Scènes et Territoires, « l’Ethnopôle, réinventer les musées départementaux de Haute-Saône », Noël Barbe, ethnologue, ancien membre du conseil scientifique du Parc et  conseiller pour l’ethnologie, les sciences sociales et le patrimoine culturel immatériel à la DRAC Bourgogne Franche-Comté.
Ce programme a reçu le soutien financier de la Région Grand Est puis de la DREAL Grand Est, de la Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges et de l’association Vosges Architecture Moderne.
La création « Archi-reconstruite » a été réalisée en co-production avec Scènes et Territoires et la Région Grand Est.

<< Retour au grand projet : Animer et révéler le patrimoine culturel