Rendez-vous en ciel étoilé

Comme 80% de la population mondiale, nous vivons dans un espace éclairé la nuit. Cet éclairage génère une pollution lumineuse, source de multiples impacts sur l’environnement, l’énergie, la santé, le climat, l’astronomie... Afin de réduire cette pollution, le Parc naturel régional des Ballons des Vosges porte un projet d’amélioration de la qualité du ciel et de l’environnement nocturne, « Rendez-vous en ciel étoilé ».

On parle de pollution lumineuse lorsque la lumière artificielle met en danger ou trouble les personnes, la biodiversité ou les éco-systèmes, entraine un gaspillage d’énergie et empêche l’observation du ciel nocturne.

Cette pollution due à l’éclairage public et privé (enseignes, parkings…), s’observe en milieu urbain ou rural, et même en milieu naturel.

Quelques chiffres 

  • 5 millions, c’est le nombre luminaires en France (ADEME)
  • 41%, c’est la part des factures d’électricité des collectivités dédiée à l’éclairage public (ADEME)
  • 60%, c’est le pourcentage d’Européens qui ne voient pas la voie lactée (Sciences Advance)

Qu’en est-il de la nuit au Parc des Ballons des Vosges ?

Le ciel du Parc est jugé « assez sombre à peu sombre » dans les espaces les moins urbanisés (cf. carte de l’OFB). Cela signifie que lors des observations, les astronomes amateurs ou professionnels pourront au maximum observer quelques détails. 

Quels effets pour la biodiversité et les trames écologiques ?

Comme pour l’Homme, l’éclairage nocturne altère le repos et donc la santé des animaux diurnes et des végétaux. Pour la faune nocturne, cet éclairage est une source d’éblouissement et de perte de repère (oiseaux migrateurs). Il modifie aussi les comportements : par attraction, les papillons autour des lampadaires par exemple ; ou par répulsion, certaines chauves-souris évitant les zones éclairées.

Ces effets rendent moins fonctionnelles les trames écologiques. Les trames permettent à la faune et la flore d’assurer leur cycle de vie : se déplacer, s’alimenter, se reproduire, se reposer, etc. Ce maillage territorial est composé de « réservoirs » où la biodiversité est la plus riche et la mieux représentée, connectés par des « corridors ». Ces continuités écologiques sont connues sous le nom de trame verte pour les milieux terrestres et trame bleue pour les milieux humides et aquatiques. Or la pollution lumineuse réduit ou fragmente ces trames, elles sont moins fonctionnelles la nuit, les habitats naturels sont menacés. La trame noire permet donc de restaurer leur fonctionnalité de nuit.  

Le Parc s’engage pour un ciel étoilé

Le projet d’amélioration de la qualité du ciel et de l’environnement nocturnes, « Rendez-vous en ciel étoilé », comprend :

  • Une cartographie de la pollution lumineuse, l’élaboration d’une trame noire et de bulles de nuit
  • La mise en place de quatre sites pilotes répartis sur le territoire
  • De la communication et de la valorisation des actions menées auprès de différents publics

Comment agir à son échelle ?

Les communes peuvent adapter leur éclairage pour en réduire les impacts. Le Parc peut vous accompagner.

Par ailleurs, deux labels existent pour reconnaitre les engagements pris :

  • Le label « Villes et villages étoilés » de l’Association Nationale de Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturne (ANPCEN)
  • Le label « Territoire Engagé pour la Nature » porté par l’OFB avec le collectif régional

Vous êtes un particulier ou un professionnel, vous avez aussi votre rôle à jouer. L’arrêté de 2018 précise également les modalités d’éclairage pour certaines activités professionnelles.
Les publicités et enseignes lumineuses sont réglementées par décret du 05 octobre 2022

Contacts

Gaëlle Pierron, chargée de mission Énergies
g.pierron@parc-ballons-vosges.fr
Tél. 06 07 62 45 24

Partenaires

  • Europe
  • Etat (DREAL Grand Est)
  • Région Grand Est
  • Région Bourgogne Franche Comté
  • Office Français de la Biodiversité
  • Agence de l’eau Rhin Meuse
  • Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse
  • Agence de l’eau Seine Normandie
  • ANPCEN

< Retour au grand projet  : Transition énergétique