La France compte 56 Parcs naturels régionaux (54 métropolitains et 2 ultramarins). Les Parcs s’organisent autour de projets de territoire où la préservation des patrimoines est au service du développement local.

Avec la création des nouvelles Régions, les Parcs naturels régionaux ont renforcé leur rôle structurant des espaces régionaux. Dans le Grand Est, six parcs naturels régionaux sont les acteurs déterminants pour un développement durable de nos territoires.

Les six Parcs Naturels Régionaux représentent près de 15 % de la superficie du Grand Est et comptent 525 000 habitants.

L’association des Parcs naturels régionaux du Grand Est

Forts de leurs atouts et spécificités, les six Parcs naturels régionaux de la nouvelle Région Grand Est ont engagé fin 2014 une réflexion sur la contribution des Parcs à la nouvelle dynamique territoriale et se sont constitués en association lors de l’assemblé constitutive le 7 juin 2017 à Pont-à-Mousson.

Le Président du Parc naturel régional de la Montagne de Reims est le président de l’association « Les Parcs naturels régionaux du Grand Est ». Le siège social de l’association est situé à la Maison du Parc naturel régional de Lorraine.

Développer, valoriser et mieux faire connaître l’action des Parcs naturels régionaux

L’association a pour objectif de développer, valoriser et mieux faire connaître l’action des Parcs naturels régionaux de la Région Grand Est. Elle agit en cohérence, en complémentarité et dans le respect des prérogatives de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France qui a notamment en charge l’organisation de la représentation des PNR au niveau national et international.

Son action se structure essentiellement autour des orientations suivantes :

  • la mise en valeur des Parcs naturels régionaux dans la Région « Grand Est »,
  • la représentation commune des Parcs dans les instances régionales, nationales et européennes,
  • la conception et la mise en oeuvre de projets communs,
  • la mutualisation de moyens humains, techniques ou matériels, de savoir-faire et d’expertise,
  • la diffusion et le transfert d’expérimentations ou d’innovations, la contribution à l’élaboration et à la mise en oeuvre de politiques régionales,
  • la promotion du partage d’expériences avec d’autres territoires, en région et hors région.