Inauguration. Le Parc et la commune d’Aubure ont souhaité réaliser un panneau permettant de sensibiliser le grand public au Grand Tétras, espèce emblématique de nos forêts vosgiennes.

Samedi 26 septembre 2020 à 11h
Abri du Coq de Bruyère – place de la mairie à Aubure

Ce panneau sera présenté le 26 septembre 2020 à l’occasion de l’inauguration par Marie-Paule Gay, maire d’Aubure, du nouvel abri du randonneur du « Coq de Bruyère ». L’occasion pour le Parc d’inciter à pratiquer et faire connaître les bons réflexes à adopter dans la nature pour préserver le calme nécessaire à la faune pour survivre.

> LE GRAND TETRAS, UNE ESPECE PARAPLUIE

Dans le massif des Vosges, le Grand tétras (ou coq de bruyère) vit actuellement entre 850 et 1200m au sein d’une mosaïque de milieux composée de vieilles forêts mélangées de sapins et de hêtres couplées à des zones plus ouvertes (clairières, tourbières, trouées forestières…). Le coq de bruyère, fait partie des espèces qui constituent un baromètre de la qualité de nos forêts et de notre montagne. Il est une espèce « parapluie ». Cela signifie que la préservation de son habitat constitue un refuge pour de nombreux autres espèces.

> Le programme « Quiétude Attitude » : soyons sauvagement responsable !

Le programme « quiétude attitude » c’est respecter la tranquillité des animaux craintifs. C’est adapter son comportement pour ne pas les déranger. Il promeut les bons réflexes à adopter dans la nature pour préserver le calme nécessaire à la faune pour survivre. C’est aussi une façon de se respecter entre usagers.
www.quietudeattitude.fr

• Je prends connaissance des zones de quiétude et de réglementation / Avant votre départ, planifiez votre sortie en localisant les zones de quiétude et prenez connaissance de la réglementation des espaces protégés.

• Je reste sur les itinéraires balisés dans les zones de quiétude / Les animaux sauvages s’habituent ainsi à la présence de l’Homme et sont moins dérangés. Les zones de quiétude sont nécessaires à la survie de la faune, principalement en hiver et au printemps. D’une manière générale, dans la nature, je privilégie les chemins et sentiers balisés.

• Je respecte le silence de la nature / Les espèces les plus fragiles ont besoin de calme pour survivre, les humains le recherche pour se ressourcer.

• Je tiens mon chien en laisse / Les chiens en liberté peuvent provoquer la fuite des animaux sauvages et compromettre la nidification des oiseaux nichant au sol. Attention ! Les chiens, mêmes tenus en laisse, sont interdits dans certains espaces protégés.

• Je privilégie les activités en journée / La nuit, la faune est habituée au calme et à l’absence d’activité humaine. L’aube et le crépuscule sont des moments où les animaux sont les plus actifs pour chercher leur nourriture. En cas d’itinérance, je privilégie la nuitée en refuge ou en auberge.

> Voir le communiqué de presse