Les Parcs naturels régionaux des Ballons des Vosges et du Haut Jura coordonnent la déclinaison 2018- 2022 à l’échelle de leurs massifs du Plan National d’Actions en faveur du Grand tétras.

Contexte 

Les Parcs naturels régionaux des Ballons des Vosges et du Haut Jura coordonnent la déclinaison 2018-2022 à l’échelle de leurs massifs du Plan National d’Actions en faveur du Grand tétras.

Le Parc naturel régional des Ballons des Vosges anime 22 sites Natura 2000 sur son territoire. Parmi ces sites, se trouvent 3 Zones de Protection Spéciales désignées en faveur des oiseaux forestiers de montagne dont le Grand tétras (ZPS 88 « Massif Vosgien », ZPS 68 « Hautes Vosges » et ZPS 70 « Réserve naturelle des Ballons Comtois ») dont les documents d’objectifs sont en cours d’animation. Sur le territoire du Parc, se trouvent également 5 Réserves naturelles nationales ou régionales désignées notamment au titre des mêmes espèces. Le Parc est gestionnaire ou co-gestionnaire de 3 de ces Réserves. Un réseau d’Arrêtés Préfectoraux de Protection de Biotope et de Réserves Biologiques contribue aux mêmes enjeux de conservation.

Le Grand tétras (Tetrao urogallus major), en tant qu’espèce parapluie, fait l’objet de mesures de préservation en faveur de son habitat. L’espèce est en effet très exigeante en termes de structure, de composition et de diversité d’habitats. Ainsi, les actions menées en faveur de cette espèce profitent à un large cortège d’espèces. L’espèce est également très sensible aux dérangements hivernaux et printaniers en raison de son régime alimentaire saisonnier spécifique lui configurant une certaine précarité énergétique et de par son mode de reproduction. La quiétude est donc un enjeu majeur de sa conservation.

Le PNR s’engage également dans une stratégie d’organisation des fréquentations à l’échelle de son territoire afin d’améliorer la quiétude de la faune sauvage. Cette stratégie s’articule autour de 2 volets principaux :

  •  Des actions locales de réduction des dérangements (réalisation de schémas en concertation avec les acteurs locaux, obstructions de passages illégaux, débalisage de sentiers, accompagnement des organisateurs de manifestations, évaluation des incidences des nouveaux projets, déploiement de la charte Natura 2000,…) ;
  • Une stratégie de sensibilisation des acteurs et du grand public pour une meilleure prise en compte de la quiétude de la faune sauvage dans les pratiques sportives et de loisirs (programme Quiétude Attitude : sauvagement responsable).

La stratégie globale du PNR BV est donc d’orienter le développement touristique pour tendre vers une concentration des activités dans des secteurs à faibles enjeux mais aussi de déconcentrer celles-ci dans les zones sensibles avec un fort besoin en quiétude (gérer et mieux organiser les fréquentations sur le territoire). Ainsi, il est envisagé de mettre en place un dispositif de suivi de la fréquentation sur des zones sensibles pour le Grand tétras afin de développer un argumentaire basé sur une approche scientifique face aux acteurs locaux, de justifier la future mise en œuvre d’actions et d’évaluer l’efficacité des opérations déployées sur le terrain en matière d’évitement des dérangements afin de les ajuster si nécessaire.

Mission 

Cahier des charges de l’étude :

a. Proposition d’un protocole adapté de suivi de la fréquentation :
Bien que des tournées de surveillance permettent de relever des indices de dérangement (pistes de skis ou de raquettes, retournement du sol par le gibier, …), il est difficile de quantifier de manière objective le dérangement réel en un lieu donné. L’objectif sera donc de proposer un protocole de suivi de la fréquentation adapté au contexte vosgien et de déterminer dans les zones ciblées les emplacements propices au suivi.

b. Réalisation de tests et mise en place de la démarche :
Cette partie consistera à procéder à des tests (choix des emplacements, pose et réglage du matériel) puis de faire une première campagne de suivi dans 2 secteurs sensibles dans le but d’estimer la pression de la fréquentation sur le milieu et l’espèce (quantification) et de classifier les types d’activités exercées sur la zone (qualification du dérangement).

c. Stockage, formulation d’une méthode de traitement des données et analyse des résultats :
Cette étape va de la récolte des données sur le terrain en passant par leur tri, leur classification puis par la réalisation d’une analyse de celles-ci allant jusqu’à la valorisation des résultats (cartographie).

d. Évaluation de la pertinence du processus, propositions d’actions d’amélioration et élaboration d’une liste de précautions de mise en œuvre :
En conclusion, il s’agira de discuter de l’intérêt du processus finalement choisi et utilisé, d’interroger son application technique et d’ouvrir le chant des nouvelles perspectives (coordination ou accompagnement par d’autres suivis, futurs investissements requis, rapport investissement temporel et gain en connaissance, limites entrevues, …).

e. Inventaire des dispositifs source de collisions :
Cette seconde facette du stage demandera d’effectuer une série de rencontres/entretiens avec les acteurs « ressources » en réalisant une enquête afin de réunir les informations nécessaires à la localisation des infrastructures source de collision pour l’espèce : lignes électriques, remontées mécaniques, clôtures forestières (récupération des couches SIG ou bien cartographie des linéaires) accompagnée d’une caractérisation des types, du nombre et des lieux des équipements déjà mis en place, le cas échéant. S’en suivra la détermination des besoins et une hiérarchisation des secteurs d’interventions prioritaires. Elle sera assortie de la création d’une liste de personnes « référents » (contacts).

f. Suggestion de mesures pour la réduction de l’impact de ces infrastructures :
Prospection et comparaison des matériels signalétiques, des systèmes de visualisation disponibles. Élaboration d’un plan d’actions (détermination du nombre d’opérations nécessaires, du budget, …). Suggérer, si possible, des actions « tests » sur certains secteurs ciblés avec divers types d’équipements.

Profil 

Formation, compétences et connaissances requises :

  • Niveau Bac + 5 en écologie, gestion des espaces naturels, biodiversité ;
  • Connaissance en conservation des populations animales et sur les méthodes de suivi ;
  • Aptitudes naturalistes en ornithologie ;
  • Compétences dans l’utilisation des SIG (Qgis) et des bases de données ;
  • Connaissance des enjeux de la pratique des activités touristiques et de loisirs en montagne ;
  • Qualités humaines : rigueur, autonomie, force de proposition et prise d’initiative.

Informations pratiques 

• Localisation des bureaux : Maison du Parc naturel régional des Ballons des Vosges à Munster (68) ;
• Durée : 4 à 6 mois, date de commencement du stage début mars ;
• Permis de conduire et véhicule personnel indispensables : le stagiaire pourra, dans la limite de leur disponibilité, utiliser les véhicules de service du PNR BV. Sinon, il utilisera son propre véhicule (indemnisation des frais kilométriques selon le barème en vigueur dans la fonction publique territoriale) ;
• Indemnité de stage selon le barème légal en vigueur ;
• Le stagiaire bénéficiera de tickets « restaurant » ;
• Matériel : disposer d’un ordinateur portable personnel ;
• Date limite de candidature : 12/02/2020.

Partenaires de la démarche 

  • Animateurs Natura 2000 des ZPS du PNR BV
  •  Gestionnaires des Réserves naturelles
  • Groupe Tétras Vosges
  • Office National des Forêts

Renseignements complémentaires

(contact : Sylvain DANIELO – 03 89 77 88 79) :

• Zone de Protection Spéciale « Massif Vosgien » : http://pnrbv.n2000.fr/les-sites-du-parc/les-sites-lorrains/zps-massif-vosgien-88
• Programme Quiétude Attitude « sauvagement responsable » : https://quietudeattitude.fr/
• Parc naturel régional des Ballons des Vosges : https://www.parc-ballons-vosges.fr/


Postuler

Lettre de motivation et CV à faire parvenir par courrier postal ou bien par courriel, à :

Parc naturel régional des Ballons des Vosges
À l’attention de Sylvain DANIELO
1, rue du couvent
68140 MUNSTER

s.danielo@parc-ballons-vosges.fr


Ou remplissez le formulaire suivant :


  • Types de fichiers acceptés : doc, docx, pdf.
  • Types de fichiers acceptés : doc, docx, pdf.
  • Fichiers : PDF ou DOC, max 2 Mo
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.