Durée : 4 à 6 mois
Période : entre mars 2023 et octobre 2023, selon disponibilités

Contexte du stage proposé

Un Parc naturel régional s’organise autour d’un projet qui vise à assurer durablement la préservation, la gestion et le développement harmonieux de son territoire. Ce projet s’incarne dans une Charte construite sur la base d’un état des lieux du territoire, d’objectifs à atteindre et de moyens à mettre en oeuvre pour y parvenir. Véritable contrat territorial, la Charte engage l’ensemble des partenaires signataires pour une durée de 15 ans (Etat, collectivités territoriales, chambres consulaires, associations, organismes publics, etc.). Sur la base de ce contrat, le territoire est classé Parc naturel régional par décret ministériel. Dés lors, la Charte intègre un ensemble de documents-cadres dont les collectivités locales auront à tenir compte lors de l’élaboration de leurs propres documents de planification, et à laquelle le Parc naturel régional sera de fait associé.

Dans le cadre de cette association à l’élaboration des documents d’urbanisme, le pôle Urbanisme et Aménagement en collaboration avec le Service SIG du Parc naturel régional des ballons des Vosges (PnrBV) souhaite structurer la transmission de données et d’information préalablement à l’élaboration/révision des documents d’urbanisme, sous forme d’un Diagnostic territorial de type « Porter à connaissance ». Celui-ci permettra d’ordonner, hiérarchiser et communiquer des ressources utiles aux bureaux d’études ayant à charge d’imaginer la planification future du territoire, ainsi qu’aux collectivités chargées de la mettre en oeuvre. Il permettra également aux collectivités adhérentes de mieux comprendre où elles en sont dans leur contribution à l’atteinte des objectifs de la Charte du Parc.

Le diagnostic proposé devra permettre à termes d’illustrer, pour chaque collectivité diagnostiquée :

  • une photographie du territoire inspirée d’une matrice SWOT[1] ;
  • sa position et son niveau d’enjeux au regard de la mise en oeuvre de la Charte du PnrBV ;
  • sa situation au regard de la trajectoire Zéro Artificialisation Nette (ZAN)[2].

Pour obtenir plus d’information sur le PnrBV et sa Charte : ici 

Objet du stage proposé

L’objectif principal du stage sera de contribuer à la mise en place d’une nouvelle offre de services – Diagnostic Territorial Préalable – qui sera proposée par le PnrBV à ses collectivités adhérentes sous la forme d’une prestation « à la demande » confiée ultérieurement à un bureau d’études externe. Pour cela le stagiaire interviendra en trois temps :

  1. Proposition d’une méthodologie de diagnostic et d’une trame de diffusion ;
  2. Test sur un territoire d’essai (périmètre communal) et ajustements ;
  3. Proposition d’un cahier des charges fixant le protocole de diagnostic et sa mise en forme destiné à la consultation des prestataires externes.

  1. Diagnostic Territorial Préalable : méthodologie et mise en forme

Le stagiaire procédera tout d’abord à l’inventaire des ressources (données, outils, méthodologies) disponibles au Parc et auprès de ces partenaires, puis les triera afin d’éliminer les éventuelles récurrences et retenir les ressources les plus pertinentes. Il proposera ensuite un protocole d’analyse et d’exploitation des ressources retenues, le plus efficient possible notamment dans son rapport entre temps de traitement et efficacité/utilité, ainsi qu’un maquettage simple et attrayant pour la mise en forme et la consultation du rapport de diagnostic destiné à être transmis. Pour cette étape, le stagiaire pourra s’appuyer sur les retours d’expérience des agents du PnrBV impliqués dans la démarche ainsi que sur des entretiens qui seront organisés avec des prestataires et services partenaires.

  1. Diagnostic Territorial Préalable : phase test

Partant du protocole et de la maquette validés, le stagiaire procédera à un test en situation réaliste[3] sur un territoire communal volontaire qui sera déterminé en lien avec le chargé de mission urbanisme réglementaire et le responsable SIG du PnrBV. Les résultats de cette phase test seront présentés par le stagiaire accompagné du chargé de mission urbanisme réglementaire aux élus du territoire diagnostiqué et à un bureau d’études partenaire qui évalueront la pertinence de l’analyse proposée et l’utilité des informations ainsi transmises. Au regard des résultats, le stagiaire proposera d’éventuels ajustements en vue de consolider la méthodologie et constituer un livrable-test qui sera remis à la collectivité.

  1. Diagnostic Territorial Préalable : formalisation d’un cahier des charges

Pour cette dernière étape, le stagiaire proposera une trame de cahier des charges fixant les conditions de reproductibilité et d’externalisation de la démarche. Pour ce faire, il proposera notamment :

  •  le profil professionnel et de compétences attendu du prestataire ;
  • les conditions de suivi et de pilotage internes au PnrBV ;
  • les données et ressources utilisées et les conditions de leur exploitation ;
  • les conditions de mise en forme et de diffusion du diagnostic.

Organisation du stage

Le stagiaire sera sous la responsabilité de Frédéric MONIN-GUENOT – Responsable du Pôle Urbanisme et Aménagement, avec l’accompagnement technique et l’expertise sur le volet géomatique de Loris GIOVANNACCI – Chargé de mission SIG.

Le stage pourra débuter dès mars 2023 selon le calendrier universitaire de l’étudiant(e), et pour une durée pouvant atteindre 6 mois (4 mois minimum). La durée hebdomadaire du stage est de 35 heures à temps plein. Le lieu habituel de travail est au siège de la Maison du Parc à Munster (68). Le stagiaire disposera au sein du Service SIG d’un ordinateur équipé des logiciels nécessaires à sa mission. Lors des entretiens et rencontres de terrain, le stagiaire sera amené à faire des déplacements pour lesquels il lui sera possible d’utiliser un véhicule de service du Parc.

L’indemnisation mensuelle, basée sur le barème national, est versée chaque mois. S’y ajoutent tickets restaurants et remboursement des frais de déplacements réalisés dans le cadre de la mission (kilomètres et repas pris à l’extérieur des lieux de travail habituels).

Lors de la phase test notamment, le stagiaire pourra être amené à participer ou co-animer des réunions susceptibles de se dérouler en soirée.

Profil du stagiaire

Formation niveau Master 1 ou Master 2 en géographie, urbanisme, aménagement avec de bonnes connaissances en géomatique.

Il est demandé au stagiaire :

  • D’être particulièrement rigoureux dans la création des données et dans la rédaction des notes méthodologiques ;
  • Une relative autonomie dans l’utilisation du logiciel QGIS ou ArcGIS ;
  • Des connaissances en urbanisme réglementaire et une bonne compréhension des enjeux de l’aménagement territorial en secteur rural ;
  • D’être curieux, motivé et de bonne volonté ;
  • De disposer d’un véhicule personnel, en cas d’indisponibilité d’un véhicule de service ;
  • Des capacités en PAO (ex. InDesign ou équivalent) seraient appréciées.

[1] SWOT ( Acronyme de  Strengths – Weaknesses – Opportunities – Threats ) ou MOFF pour les Francophones ( Menaces – Opportunités – Forces – Faiblesses, )

[2] Instaurée par le Loi Climat et Résilience des 22 août 2021, cette trajectoire fixe un objectif national de maîtrise progressive de l’artificialisation du territoire jusque’à devenir nulle à l’horizon 2050. Celle-ci passe par un premier objectif intermédiaire de division par deux de la consommation de foncier à l’horizon 2031.

[3] selon le calendrier du stage et l’état d’avancement des procédures en urbanisme réglementaire sur le territoire Parc, la phase test s’inscrira dans une procédure d’élaboration/révision de document d’urbanisme en cours ou simplement envisagée.


Postuler

Candidature et échéances :

Lettre de motivation et CV à envoyer à Frédéric MONIN-GUENOT avant le 10 février 2023. Les candidats présélectionnés seront contactés par téléphone pour un rapide entretien. Le choix sera réalisé le 17 février au plus tard.

Contacts et renseignements :

Parc naturel régional des Ballons des Vosges Maison du Parc
1 Rue du Couvent
68140 MUNSTER

Tél. : 03 89 77 90 20


Ou remplissez le formulaire suivant :


  • Types de fichiers acceptés : doc, docx, pdf.
  • Types de fichiers acceptés : doc, docx, pdf.
  • Fichiers : PDF ou DOC, max 2 Mo
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.